WordPress : Avant d’installer votre prochain plugin…

Logo illustrant les extensions WordPress

L’un des gros points forts de WordPress, c’est bien son énorme bibliothèque d’extensions. Il y en a pour tous les goûts. Des grandes des petites, des utiles et des inutiles, des lourdes et des légères, chacun peut y trouver son bonheur. Pourtant il faut savoir se restreindre, car tout comme un enfant qui mangerait la vitrine entière d’une pâtisserie, un utilisateur WordPress qui installerait tous les plug-ins qui passent à sa portée se retrouverait vite avec un problème de poids.

Ça m’est arrivé récemment dans un de mes projets. J’avais fini la réalisation d’un site web et je l’avais donné à mon client. Mon boulot de Webdesigner était donc fini. Mais pendant toute l’année suivante, mon client installait des plug-ins de son côté.

Peu à peu, son site est devenu de plus en plus lourd, ses pages chargeaient plus laborieusement, des conflits de plug-ins étaient de plus en plus fréquents. Au bout d’un moment il a bien fallu se rendre à l’évidence : le site était surchargé d’extensions et n’était plus en bonne santé. C’est cette situation qui m’inspirait l’article d’aujourd’hui, j’aimerais vous parler de ce qu’il faut considérer avant d’installer un plug-in sur votre site WordPress.

Première chose à considérer : le poids.

L’un des facteurs les plus importants à prendre en compte lorsqu’on installe un plug-in sur son site c’est son impact sur le temps de chargement. Et pour ça il n’y a pas vraiment de mystère il faut d’abord l’installer et ensuite mesurer votre site à l’aide d’un outil comme gtmetrix à fin de connaître la différence entre avant l’installation et après l’installation. Il faut donc vous rendre sur un site qui vous permet de mesurer le temps de chargement de la page d’accueil de votre site, mesurer ce temps de chargement deux à trois fois sans plug-in, faire une moyenne, et ensuite installer plug-in.

Une fois que le plug-in est installé, vous faites la même chose. Vous retournez sur le site qui vous permet de mesurer la vitesse de votre site, et vous regardez en combien de temps se charge la même page, encore une fois une deux ou trois fois. Si vous voyez que le poids de la page mesurée explose avec le plug-in, que son temps de chargement augmente ne serait-ce que de quelques dixièmes de secondes, alors il est temps de réellement considérer si ce plug-in est vraiment nécessaire.

Souvenez-vous que la moindre seconde temps de chargement supplémentaire vous coûte de l’argent elle fait fuir les gens de votre site et vous prive de potentiels clients. Alors veillez à ce que ces pertes de clients soient bien justifiées.

Deuxième chose à considérer : les mises à jour.

Avant d’installer une extension sur votre site WordPress, il est important de vous assurer que cette extension est maintenue à jour par une équipe de développement. En effet, si une extension n’est pas maintenue à jour, elle a de grands risques de causer des conflits avec d’autre plug-in ou même avec WordPress et ainsi de complètement casser votre site. Et si vous arrivez à installer une extension vieille et non mise à jour sans casser votre site, ça ne veut pas dire qu’elle marchera encore dans six mois ou dans un an, peut-être que cette extension fera des dégâts plus tard.

Au-delà de ça, de vieilles extensions contiennent souvent des failles de sécurité, une grosse partie du travail de développement est de combler ses failles régulièrement au fil des mises à jour de WordPress. Avec une extension, une personne malintentionnée et compétente peut éventuellement réussir à injecter du code dans votre site ou à complètement le détruire. Veillez donc à garder les extensions à jour.

Troisième chose à considérer : les conflits de plug-ins.

Une extension WordPress, c’est du code qui est injecté dans WordPress. Ainsi, plus on a d’extension active en même temps sur un site plus on risque de créer des conflits d’extension. C’est une situation dans laquelle deux extensions se gênent l’une l’autre et finissent par provoquer un dysfonctionnement. Parfois c’est un bug d’affichage mais parfois ça peut aussi être une mise hors  ligne pure et simple du site avec une erreur PHP.

La morale de l’histoire, ce n’est pas d’arrêter d’utiliser les extensions sur WordPress. Les extensions sont une superbe chose et sont très utiles dans bien des cas. Mais bien souvent on utilise des extensions à l’arrache alors qu’il n’y en a pas besoin. N’hésitez pas à me consulter ou à consulter un confrère Web designer avant d’installer la première extension qui passe sous votre nez. Parfois quelques lignes de code peuvent faire le travail ou parfois on n’a pas du tout besoin de la fonctionnalité que vous voulez sur le site.

Stratégie de contenu : l’importance du travail du rédacteur web
Simplifier sa gestion à l’aide de différentes solutions