Combien coûte un logiciel de caisse ?

logiciel de caisse

Vous êtes commerçant et vous souhaitez installer un logiciel de caisse pour gérer vos encaissements au quotidien ? Cela est une excellente idée. Ceci étant dit, il n’est pas toujours évident de savoir vers quel prestataire se tourner. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les différents paramètres qui entrent en compte dans le calcul du prix d’un logiciel de caisse.

Comment fonctionne un logiciel de caisse ?

Un logiciel de caisse est un outil digital qui est, la plupart du temps, utilisable sur tablette tactile. Il s’agit en fait d’une application qui doit être téléchargée sur une tablette. Vous devez ensuite créer un compte et souscrire un abonnement pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités.

Certains outils proposent exclusivement de gérer les encaissements. D’autres logiciels de caisse plus complets, permettent de profiter de nombreuses fonctionnalités additionnelles : gestion des stocks, gestion comptable, mise en place de commande en ligne et click and collect, service de livraison… La solution Apitic permet également d’intégrer son outil de facturation Apifac directement à son logiciel de caisse.

4 critères qui définissent le prix d’un logiciel de caisse

Sur le marché, vous trouverez différents logiciels de caisse avec des prix très variables. Pour savoir combien cela coûte, il est important de voir en détail les différents critères qui influent sur le prix du logiciel de caisse.

L’abonnement du logiciel

Pour pouvoir accéder à toutes les fonctions proposées par l’application du logiciel de caisse, il faut souscrire à une offre. Celle-ci prend la forme d’un abonnement mensuel ou annuel. Le coût de cet abonnement est souvent variable, car il dépend de la richesse du logiciel de caisse.

Du côté de chez Tactill, le prix des abonnements débute à partir de 29€ par mois, chez Tiller l’offre Business est proposée à partir de 79€ par mois, chez Apitic, le tarif est sur devis car vous avez la possibilité de sélectionner de nombreuses fonctionnalités sur-mesure, qui peuvent grandement enrichir votre logiciel et son usage au quotidien.

Le matériel indispensable

Pour mettre en place un système d’encaissement complet avec un logiciel de caisse, vous devez également acheter un tiroir-caisse, une imprimante pour ticket (type imprimante thermique) et une tablette tactile, si vous n’en avez pas.

Ces trois éléments sont des indispensables et sont nécessaires pour pouvoir gérer vos encaissements au quotidien.

Au niveau des prix, cela est variable. Certains prestataires vous proposent des offres clé en main qui comprennent ces éléments. Pour vous donner une idée de prix, voici des fourchettes de prix :

       Le tiroir-caisse : il coûte en moyenne 100€,

       L’imprimante thermique : il en existe de différentes gammes. Les premiers prix avoisinent les 80€ mais certaines peuvent coûter jusqu’à 600€,

       La tablette tactile : le prix est variable en fonction de la marque. Vous en trouverez entre 300€ et 1500€. Vous pouvez également vous tourner vers un service de location de matériel informatique.

Les périphériques

En plus du matériel de base obligatoire, vous pouvez enrichir votre logiciel de caisse avec d’autres périphériques :

       L’écran déporté : il vous permet d’afficher des éléments dans votre commerce (à la vue du public ou en réserve / en cuisine),

       La balance connectée : elle vous permet de peser les denrées alimentaires et de retrouver les données de pesage directement dans votre logiciel de caisse,

       La borne de commande : elle vous permet de proposer à vos clients de commander en toute autonomie depuis une borne ou de mettre en place un service de drive,

       Le monnayeur : il sécurise les paiements en espèces de vos clients et réduit les erreurs de caisse.

 

Ces différents périphériques additionnels peuvent augmenter le coût global de votre logiciel de caisse.

Quid du terminal de paiement par carte bancaire ?

Si vous souhaitez accepter le paiement par carte bancaire au sein de votre commerce, vous devez acheter un TPE. Cela comprend un boîtier mais aussi un abonnement avec des commissions reversées.

Le terminal de paiement Sumup est l’un des plus connus du marché. Il vous permet de profiter d’un mini boîtier peu encombrant et fonctionne avec un abonnement. Attention cependant, les commissions sont parfois bien plus élevées que dans les banques. Pensez à comparer les prix avec ceux pratiqués par votre banque pro.

En outre, certains prestataires vous proposent de transformer votre smartphone en terminal de paiement grâce à une application dédiée.

 

Conseils pour choisir une solution de data visualisation
Les objectifs de la formation création d’entreprise