Quels sont les financements auxquels je pourrais prétendre en lançant ma start-up ?

L’entrepreneur dispose de nombreuses opportunités pour trouver des fonds d’investissements. Il existe alors plusieurs moyens de financements start-up. Dans la pratique, la création d’une start-up fait appel à une levée de fonds, une étape cruciale pour la réussite du projet.

Les avantages des financements personnels

Le porteur de projet peut prétendre à différentes sources de financements start-up. Toutefois, la recherche de partenaires financiers n’est pas toujours facile. Obtenir la confiance des investisseurs est un facteur de succès d’une start-up. On peut avancer en premier lieu des fonds personnels, qui proviennent de l’épargne personnelle de l’entrepreneur. Avant de se lancer donc, un porteur de projet doit faire beaucoup d’économies. L’utilisation de ce financement personnel présente un atout majeur. Il permet de réduire les charges à l’instar des taux d’intérêt. Le créateur d’entreprise pourra aussi recourir à des financements familiaux ou bien à des proches. Ces financements présentent certains risques en cas de défaillance du projet. Ils peuvent engendrer d’instabilité financière personnelle ou bien détruire les rapports familiaux. L’entrepreneur pourra opter pour des financements publics.

Comment bénéficier des financements publics ?

Nombreux financements publics sont offerts aux jeunes entrepreneurs pour favoriser l’esprit entrepreneurial. En principe, les subventions publiques octroyées par l’Etat ne nécessitent pas remboursement. Les dispositifs ACCRE et NACRE sont des dispositifs d’aide aux créateurs de start-up. La première est dédiée aux chômeurs créateur ou repreneur d’entreprise tandis que l’autre tend à accompagner le créateur d’une start-up. Pour bénéficier de ces aides, il convient de remplir quelques conditions légales. La banque publique d’investissement finance des projets innovants en partenariat avec d’autres organismes et entités publiques. Dans la pratique, il accorde des financements en organisant des concours pour sélectionner le projet innovant. Ces financements peuvent couvrir l’ensemble des coûts de fonctionnement ou des dépenses d’équipements. BPIFrance octroie aussi des prêts aux jeunes pousses. Les aides locales restent aussi une source de financement public non-négligeable. Les start-ups à fort potentiel innovant sont privilégiées par ces aides publiques.

D’autres alternatives de financement

Les entreprises peuvent recourir aussi à des fonds des établissements bancaires. Les prêts bancaires sont parfois assortis de conditions restrictives et qui ne sont pas favorables aux jeunes entrepreneurs. Pour se faire, les porteurs de projet sont nombreux à opter pour le financement Crowfunding connu sous le nom de financement participatif ou bien pour le business angel. Ce sont des financements alternatifs aux financements bancaires. Plusieurs plateformes de Crowfunding sont maintenant disponibles pour mettre en relation les investisseurs et entrepreneurs selon les secteurs d’activités.

Peut-on créer sa start-up sans se déplacer, simplement sur internet ?
Comment constituer son équipe au sein d’une start-up ?